Mission reprise du sport !

Hellllooo !

On se retrouve pour un nouvel article, pour une nouvelle série d’articles que j’aimerais commencer avec vous. Mission reprise du sport !

Par où commencer ? Le sport et moi c’est une grande histoire. Depuis toute petite, depuis aussi longtemps que je me souviennes, j’ai toujours fait du sport. J’ai voulu faire du judo, parce qu’un de mes copains en maternelle en faisait, alors j’ai voulu essayer. Ca a duré trois jours.. Quand je voyais le judo à la télé je voyais des gens faire des prises et nous on se contentait de faire des galipettes.. Ensuite j’ai fais de la GRS (Gymnastique rythmique et sportive), avec des cerceaux, des ballons, etc.. C’était sympa, j’en faisais avec une amie. Ca a duré un an ou deux puis j’ai arrêté. J’ai aussi fait de la gym où je travaillais ma souplesse, j’apprenais à faire le grand écart, la roue.

Ensuite j’ai fais de la natation, plusieurs années, j’adorais ça ! Ca me défoulait, j’étais rincée en sortant de l’eau. Ca me faisait un bien fou. J’en faisais en club et avec l’école. Ce qui est très drôle, c’est le physique que j’ai sur les photos de classe à cette époque. Pour commencer, j’étais toujours dans le fond car j’étais parmi les plus grands puis j’avais les épaules carrées avec la natation. C’était à l’époque du succès de Laure Manaudou, c’était un modèle pour nous à ce moment là. Puis j’ai dû arrêter, pour des raisons d’hygiène, les gens étaient pas très propres à la piscine.. Puis j’ai fais de l’athlétisme, j’aimais bien, ça a améliorer mon endurance. Je m’entrainais à la course, aux sauts, aux lancers.

Puis nous avons déménager. Et c’est à ce moment que j’ai commencé l’équitation. J’en ai fais 2 ans. C’était un rêve de petite fille. Chaque samedi matin je partais avec mes brosses et mes bottes, retrouver mes copines et on partageait un moment génial. Malheureusement, un matin de janvier, la carrière avait gelée, et lors d’une longueur au galop, mon cheval a eu peur et a dévié d’un coup. Je suis tombée sur le côté droit, mon pied est resté accroché à l’étrier et le cheval m’a trainé sur plusieurs mètres avant que j’arrive à enlever mon pied. J’ai eu une des plus grosses peur de ma vie ce jour-là. Je n’ai pas voulu remonter, j’ai appelé mon père qui est venu me chercher et nous sommes rentrés à la maison. Une fois rentrés, ma mère a eu peur que mon épaule soit déboitée, alors nous avons filés aux urgences. Après 3 heures d’attente, le verdict est tombé, fracture du col huméral droit. Moins grave que ce qu’on avait imaginé finalement. J’ai eu un bandage pendant un mois, dispense de sport pendant 3 mois. Et inutile de vous préciser que je suis droitière..

En arrivant au lycée, j’ai commencé à faire du step le jeudi soir. C’était génial, il y avait une ambiance de dingue, on était entre copines, la musique était hyper entrainante et ça faisait des jambes d’enfer !

Lorsque j’ai commencé la fac, je me suis inscrite dans une salle de sport. J’y allais régulièrement, je faisais du fitness, des cours comme de la zumba, c’était des moments rien qu’à moi où je ne pensais à rien d’autre. Cela me permettait de me maintenir en forme. A cette époque je vivais à Nice, et comment vous dire que dans cette région vous passez bien plus de mois de l’année à la plage, donc le physique était important pour moi.

A l’approche de ma troisième année de licence je savais que j’avais un stage à faire et je savais surtout que je ne le ferais pas à Nice. J’ai donc stoppé l’abonnement à la salle de sport et j’ai commencé le programme Insanity. Un programme sur deux mois composé de vidéos à suivre tous les jours. Les débuts ont été durs mais une fois lancé les séances s’enchainaient plus facilement.

En 2016, je suis montée à Paris pour mon stage de fin d’année. Je ne suis jamais repartie. A cette époque là je ne faisais plus vraiment de sport, je me forçais à faire quelques séances le soir à la maison, j’allais courir le week-end mais rien de fou. Et cela a commencé à se voir.

Une fois installée à Paris, une des première chose que j’ai faite c’est trouvé une salle de sport ! J’ai retrouvé un rythme, une ptite routine, j’allais à la salle tous les soirs, je courais parfois le matin. J’avais même commencé les cours de body combat et j’adorais ça !

Maintenant que je vis avec mon chéri, j’ai dû changer de routine, j’ai également changé de salle de sport.

A l’heure où je vous écris, j’ai repris le sport depuis 3 semaines. J’y vais le matin pendant 1h environ. A l’inscription, une séance de coaching est offerte et j’ai donc pu avoir des conseils en fonction de mes objectifs : affiner les cuisses, raffermir, et améliorer ma posture.

J’ai repris le sport tout simplement parce que j’en ressentais le besoin, parce que le reflet dans le miroir ne me plaisais pas, parce que le corps que j’ai ne me plaît pas. J’ai jamais été le genre de personne à surveiller mon alimentation, à me peser 5 fois par semaine. Ce sont des choses qui n’avaient pas vraiment d’importance. Jusqu’à ce que le reflet dans le miroir me déplaise, mon corps n’était plus aussi ferme, tonique, je n’étais plus si mince, si athlétique, je n’avais plus cette endurance. Il fallait que cela change, il fallait que je me reprenne en main et ça passé forcément par une reprise du sport.

Je n’ai pas forcément d’objectifs niveau poids, même si je vous l’avoue, le chiffre qui s’est affiché lorsque je suis montée sur la balance il y a quelques jours m’a fortement déplu. L’objectif premier est d’avoir un corps qui me plaise, dans lequel je me sens bien. Peu importe le temps que ca prendra, j’y arriverais.

En faisant cet article, je voulais partager avec vous mon ressenti, je voulais lancer une série d’articles, qui seraient le suivi de mon évolution physique. Je vous ai pris quelques photos, de moi, de mon corps, aujourd’hui.

Et l’idée est d’en prendre chaque mois, pour voir l’évolution (s’il y en une). Je vais également vous poster des stories sur mon Instagram, mes entrainements, mes repas (parce que ça passe aussi par l’alimentation). En espérant avoir des résultats !

Rendez-vous dans un mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *