Cook, Lifestyle, Sport

Mon rééquilibrage alimentaire..

Bonjour !

C’est parti pour un nouvel article, et aujourd’hui on va parler alimentation. Comme vous avez pu le voir dans le titre, j’ai entrepris un rééquilibrage alimentaire il y a quelques temps. L’objectif de cet article est de vous expliquer pourquoi, comment et vous donner les premiers résultats obtenus suite à ce rééquilibrage.

Commençons par les raisons qui m’ont poussé à faire ce rééquilibrage alimentaire :

  • Tout d’abord je le fais pour moi. J’ai commencé à vouloir manger mieux et à changer ma relation à la nourriture car le reflet que j’avais dans le miroir ne me plaisait pas. Je suis assez gourmande, j’aime manger. Mais j’aime manger ce qui n’est pas forcément recommandé (comme beaucoup de monde me direz-vous). J’ai toujours préféré le sucré au salé, et j’ai des petits pêchés mignons : le chocolat (blanc de préférence), les pâtes (Oh mon dieu, les pâtes), les viennoiseries.. Le but était donc de faire plus attention en changeant mes habitudes (mauvaises habitudes) et d’en commencer de nouvelles qui seraient bien meilleures pour moi et mon corps.
  • Pour être mieux dans mon corps mais aussi dans ma tête. Je suis convaincue qu’une personne qui apprécie son image, son reflet, son corps a déjà fait un grand pas dans l’acceptation de soi. Personnellement, mon image ne me plaît pas, j’ai donc du mal à m’accepter. J’ai toujours eu l’impression d’être jugée. Parce que je suis trop grande, parce que j’ai des lunettes, parce que je suis trop grosse. J’ai bien conscience que je ne suis pas obèse, que je ne souffre pas de troubles alimentaires. Mais comme beaucoup de personnes, mon corps ne me plaît pas, il est ni ferme, ni musclé. Pour certaines, le corps parfait est un corps avec des formes, parfois généreuses. Pour moi, le corps parfait est un corps de sportive, musclé, sans trop de graisses. En commençant ce « régime », j’avais bien l’intention de garder mes formes (car oui j’en ai), mais d’affiner mon corps tout en le musclant.
  • Me permettre plus de choses au niveau vestimentaire. Je n’ai jamais été très grosse au final. Quand j’étais plus jeune, je grandissais plutôt vite, je grandissais plus que je ne grossissais, j’étais grande et fine. Je ne trouvais jamais de pantalon à ma taille. Soit c’était bon au niveau de la taille mais trop court niveau longueur, soit la longueur allait mais niveau taille je devais resserrée à fond. Au fur et à mesure tout cela s’est équilibré même s’il m’arrive encore parfois de rencontrer ce problème. En commençant ce rééquilibrage, j’ai pour objectif de me sentir plus à l’aise dans mes vêtements, de me permettre des pièces que je n’ose pas actuellement (des robes moulantes par exemple). Ce n’est pas frustrant au point d’y penser à chaque fois que je fais du shopping, mais certaines robes me font tellement envie et actuellement je n’ose même pas m’imaginer les enfiler. Autre chose que j’aimerais voir changer c’est une situation que je ne voudrais plus revivre : « Taille 38 ! Ah bah non ça passe pas.. Vous avez la taille au-dessus ? ». Ce sentiment désagréable qui vous fait ressentir cette honte, ce malaise.. Beaucoup me diront que prendre une taille au-dessus n’a rien de dégradant, mais que ces personnes osent me dire qu’aucun sourire n’apparait sur leurs visages lorsque vous devez prendre une taille en-dessous car votre taille habituelle est trop grande..

  • Pour continuer de plaire. Même si ce rééquilibrage est avant tout pour moi, il faut avouer qu’une part de moi fait cela pour lui. J’entends déjà certaines crier au scandale ; « C’est honteux », « Toutes les femmes sont belles », « s’il ne t’accepte pas comme tu es, il ne te mérite pas »… STOP ! On arrête tout ! Il ne m’a jamais rien demandé, il n’a jamais voulu que je fasse de « régime », il me dit souvent que je suis belle. Si je considère qu’une part de moi le fait aussi pour lui c’est pour continuer à lui plaire. Beaucoup ne comprendrons pas, moi c’est ma vision des choses.

Je ne me suis pas lancer dans ce rééquilibrage alimentaire sans me renseigner un peu avant. Et d’ailleurs, je vous conseille d’en faire de même si vous voulez vous lancer là-dedans. J’ai donc profité du confinement pour faire quelques recherches sur la nutrition, les différents macronutriments, les erreurs à ne pas faire, etc.. (cours nutrition). J’y ai appris énormément de choses, les idées reçues, les choses à faire et ne pas faire. J’ai tout reporté sur un carnet et j’ai commencé à regarder de plus près les étiquettes pour comprendre ce que je mangeais.

Personnellement, je vis plutôt bien ce confinement, je prend du temps pour moi, pour me renseigner sur ce qui me plaît comme la nutrition et en comprendre le fonctionnement.

Si vous me suivez sur Instagram, vous pouvez également voir que malgré le confinement je n’ai pas arrêté le sport. Je continue mes 5 séances hebdomadaire. Je fais mes séances le matin, à jeun, et elles sont reparties de cette manière : 3 séances renforcement musculaires et 2 séances cardio. C’est déjà ce que je faisais à la salle, donc à l’annonce du confinement j’ai simplement adapté mes entrainements. Vous avez tellement de séances sur internet, YouTube, des programmes de sport dans tous les sens avec tous les objectifs dont vous avez besoin, vous trouverez forcément quoi faire, il ne manque que votre détermination !

Petit à petit, j’ai arrêté les sucres (sodas, sucreries, chocolat, sucre dans les boissons type thé, café), j’ai également arrêté tout ce qui est gâteaux apéro, alcool (bien que je n’en consommer pas énormément). Puis j’ai demandé conseil à mon frère qui m’a bien aidé et orienté ! Dans mon cas, il fallait réduire les glucides et augmenter les protéines.

J’ai donc commencé mon rééquilibrage lundi 13 avril. Je vais pas vous mentir dans cet article, je vais vous raconter comment j’ai vécu cette première semaine. Les premiers repas sont très bien passés. J’avais acheté des légumes chez picard et j’ai été surprise car c’était vraiment bon ! J’ai essayé au maximum de réduire les glucides en augmentant ma dose de légumes et en réduisant les féculents type pâtes que j’affectionnait tant. J’ai aussi commencé à peser ce que je mangeais, lire les étiquettes pour vérifier les apports caloriques. J’ai changé mes petits déjeuner, (flocons d’avoine, fruits secs, graines de chia et de lin)

Pour être honnête, j’ai eu faim entre les repas pendant 2-3 jours, puis mon corps s’est habitué. Chaque jour où je réussissais à bien manger, à ne pas craquer était une petite victoire. Et assez rapidement, le chocolat, les sucreries, les fast-food ne me faisaient plus envie. J’avais déjà parcouru un ptit bout de chemin, fais attention à mon alimentation, je m’étais donner à fond dans mes entrainements, je ne pouvais pas craquer, et surtout je ne voulais pas craquer. Dans ma tête, j’avais cette petite voix qui me disait « tu veux des résultats ? Alors ne mange pas ça, ne craque pas ». Et croyez moi ou non, ça marche !

Je me suis autorisée un jour de cheat meal par semaine : le dimanche. Mais pour être tout à fait honnête, je me suis surprise à ne pas abuser des « bonnes choses », je ne me suis pas jeter sur la nourriture comme une affamée. Nous avons fait des pancakes pour le petit déjeuner, mais j’ai bien eu du mal à finir ma part, et j’ai moyennement apprécié le fast-food du midi. Je me suis rendue compte que les aliments qui me faisait tant envie auparavant, ne me faisaient plus autant d’effets. Je ne dis pas que je dirais non à un bon plat de pâtes de temps en temps mais je crois que je me suis faite aux légumes.

Je vais vous parler des premiers résultats car comme je vous l’ai dis j’ai commencé il y a une semaine.

Tout d’abord, j’ai vu des résultats sur mon corps. Je m’explique. Les résultats que j’ai pu observer étaient notamment sur mon ventre qui était bien plus plat. J’avais quelques ballonnements par moment, qui ont complètement disparu une fois le « régime » mis en place. Et ceci s’explique notamment par la consommation de légumes, source de fibres, bonnes pour le transit (minute glamour..).

Puis j’ai remarqué que mon corps était de plus en plus ferme, mes cuisses surtout. Elles n’avaient jamais été comme ça. Et honnêtement ça fait plaisir. Bien sûr le sport y contribue énormément.

Enfin, le plus beau résultat obtenu a été lorsque nous avons reçu la balance. La dernière fois que je m’étais pesée c’était en mars à la salle de sport. Et là encore le chiffre n’était pas satisfaisant. J’ai fais attention, je me suis donnée à fond et tout cela a payé. Je suis partie du fait que je n’avais pas perdu de poids pour ne pas être déçue.

La plus belle récompense reste le chiffre sur la balance qui affiche – 5kg !


Vous êtes votre seul moteur. La motivation et la détermination ne tient qu’à vous, alors posez-vous les bonnes questions. Est-ce que vous voulez changer, être la meilleure version de vous même ? Ou rester dans ce corps qui ne vous plaît pas ?

1 commentaire

  1. […] 5 voir 6 séances par semaine commencent à donner leurs premiers résultats et si vous avez lu mon dernier article sur mon rééquilibrage alimentaire, vous savez aussi où j’en suis niveau […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *